arrow-up
Roulette77

Free

online

Support UkraineSupport Ukraine

Système de pari Hollandais

Le système Hollandais est une autre stratégie de pari de roulette à progression négative intéressante et populaire. De nombreux joueurs de roulette adoptent cette stratégie car elle est très simple à comprendre et à utiliser. Comme le système Fibonacci, le système Hollandais est destiné à être utilisé sur les paris extérieurs tels que Rouge/Noir, Pair/Impair et Passe/Manque. Cependant, contrairement au système Fibonacci qui exige que les parieurs augmentent leurs mises après une perte, le système Hollandais exige que les joueurs placent trois paris avant de modifier la taille des mises.

Comment fonctionne le système Hollandais ?

Commençons par examiner la séquence de mise en utilisant un montant de mise de départ de 1 € :

1, 3, 5, 7, 9, 11 etc...

La formule de base pour une série de progressions est la suivante : a0 ; a0+a0*2 ; a1+a0*2 ; a2+a0*2 ; ... ; a(n-1)+a0*2, où "a0" est la mise de base initiale

Comme vous pouvez le constater, nous augmentons essentiellement nos mises de 2 unités. Si nous avions plutôt une unité de base de 2 €, la progression serait la suivante :

2, 6, 10, 14, 18, 22 etc...

L'idée est assez simple. Nous misons le même montant pour trois tours. Si ces trois tours se soldent par une perte nette, nous augmentons le montant de notre mise pour passer au niveau suivant de la séquence. Si ces trois tours produisent un bénéfice, alors nous revenons au début de la séquence.

Hollandash System

Prenons le scénario suivant et une mise de base de 1 € :

  • Tours 1, 2 et 3

    Nous perdons deux tours et en gagnons un, ce qui nous donne une perte nette pour les trois tours. Nous augmentons le montant de la mise à 3 € pour les trois tours suivants.

  • Tours 4, 5 et 6

    Cette fois-ci, nous gagnons deux des trois tours, soit un gain net. En restant fidèle au système hollandais, nous ramenons notre mise à 1 € pour les trois tours suivants.

  • Tours 7, 8, et 9

    Nous faisons un sur trois pour une perte nette. Nous passons une fois de plus à une mise de 3 € pour les trois prochains tours.

  • Tours 10, 11 et 12

    Nous ne gagnons qu'un sur trois, ce qui entraîne une nouvelle perte. Il est temps d'augmenter les mises à 5 € pour les trois prochains tours.

  • Tours 13, 14, et 15

    Nous gagnons les trois. Notre mise revient à 1 € pour les trois prochains tours.

Comme vous pouvez le constater, nous avons misé 1 € pour chacun de nos trois premiers tours. Comme nous avons subi une perte nette sur ces tours, nous avons augmenté notre mise à 3 € pour les trois tours suivants. La chance a voulu que nous fassions un profit sur ces 3 tours, ce qui nous a permis de revenir au niveau de 1 €. Après avoir fait un sur trois au tour suivant, notre mise est passée à 3 €. Lorsque nous avons finalement obtenu des résultats positifs au niveau de 5 €, nous avons baissé notre mise à 1 €.

Mettre le système Hollandais en test

Pour identifier l'efficacité de la stratégie, il faut voir comment elle fonctionne sur le long terme. Nous avons utilisé un générateur de nombres aléatoires dans Google Sheets et JavaScript comme langage de programmation pour mettre en œuvre la progression de l'algorithme. Pour une meilleure compréhension, prenons trois joueurs imaginaires qui jouent indépendamment en utilisant le système hollandais. Chaque joueur dispose d'un bankroll de 1000 € et jouera 501 tours. Nous avons choisi 501 car c'est un multiple de 3.

Le premier joueur jouera avec une mise de base de 1 €, le deuxième avec 2 € et le troisième avec 3 €. Pour chaque joueur, nous établirons le déroulement du jeu à l'aide d'un graphique. Nous avons lancé le premier joueur à la table et obtenu le résultat suivant :

Hollandish System

Le montant maximal de la mise atteint était de 17 €, et il a été atteint au cours du 385e tour. Le joueur a terminé la partie avec un bankroll de 1021 €, soit un gain total de 21 €. Nous pouvons également voir comment la valeur de la mise a changé au cours de la partie.

Nous avons ensuite libéré le deuxième joueur avec une mise de base de 2 € :

Hollandish System

Ce joueur a terminé la partie avec un bankroll de 994 €, ce qui équivaut à une perte négligeable de 6 €. De manière générale, on peut constater que le graphique du bankroll est devenu plus dynamique par rapport au premier joueur, en raison de la valeur plus élevée de la mise initiale.

Voyons comment s'en est sorti le troisième joueur avec la mise de base de 3 €. Ses progressions étaient 3 - 9 - 15 - 21 - 27 - 33 - 39 - etc...

Hollandish System

Ce joueur a eu plus de chance. À la fin de la partie, son bankroll était passé à 1327 €, soit un gain net de 327 €, alors que la mise maximale était de 45 €.

En général, d'après les résultats des trois joueurs, les graphiques font un peu penser à des marches. À certains endroits, il peut sembler que la progression soit positive. Cependant, à certains endroits, le bankroll s'est affaissé lorsque le montant de la mise a été augmenté.

Dans l'ensemble, la progression du système Hollandais est négative. Ce n'est pas trop visible pour le premier joueur, mais c'est assez évident pour le deuxième joueur. Pour le troisième joueur, elle n'est peut-être pas très perceptible puisqu'il n'y a pas eu d'augmentation significative des mises entre le 100ème et le 400ème coup.

Les pièges du système hollandais

Sur la base des résultats de notre expérience, nous pouvons voir qu'il n'y a pas de risques significatifs de diminution complète du bankroll. Les risques de dépasser les limites de la table sont minimes. Il y a également peu de risques de dépasser le bankroll de départ. Cependant, nos joueurs disposaient de 1000 € chacun pour jouer. S'ils ne disposaient que de 100 €, la possibilité d'épuiser leur bankroll est très réelle, surtout avec une mise de base de 3 € ou plus.

Rembourser les pertes dans le cadre du système hollandais peut être une affaire de longue haleine. Il est également possible que la tentative de récupérer les pertes se solde par un échec, ce qui vous conduira à des pertes encore plus importantes. Comme tout système progressif, cette stratégie peut prendre beaucoup de temps avant de donner des résultats positifs.

Conclusion

Nous avons testé le système de roulette hollandais sur trois joueurs avec des mises de base de 1, 2 et 3 euros respectivement. Comme on peut le constater d'après les résultats obtenus, plus la valeur de la mise de base est élevée, plus le jeu et le bankroll deviennent volatiles. Ainsi, si vous commencez avec une mise de base de 1 €, la progression n'est pas très visible, même sur 500 tours. Les pics et les creux sont relativement faibles. En termes de praticité, il est préférable de prendre une mise de base de 2 € ou plus.

En raison du taux de progression modéré, il n'y a pas de forte baisse du bankroll. Cependant, la récupération des fonds perdus prend beaucoup de temps. En cas d'augmentation significative de la mise, il y a une forte probabilité de s'enfoncer encore plus dans le rouge sans récupérer les pertes.

En général, la progression a une tendance négative, bien que l'on observe une croissance à la hausse dans certains segments de temps "étagés". Vous pouvez vous attendre à réaliser un petit bénéfice, à subir une petite perte ou à terminer presque à égalité. Cela s'explique par le fait que les paris chances simples ont une faible volatilité. Par conséquent, il serait logique de s'arrêter à un moment particulier lorsque vous êtes déjà dans le vert.

C'est à vous d'utiliser ce système ou de le laisser de côté. Le système hollandais peut vous apporter un succès modéré si vous disposez au départ d'au moins 200 € dans votre bankroll, ainsi que de beaucoup de patience.

Des questions? Demandez à notre Magicien de la Roulette!
Poser une question